05/01/2009

A propos des droits de l'homme

Toute bonne gouvernance requiert les moyens de sa politique. L'Amérique n'est-il pas le seul pays qui a ces moyens, au moins en apparence ou sur le dos des autres? Les prétentions des autres dirigeants sont souvent des feux de paille et nécessitent l'aval des USA pour réussir (ex. le sommet du G20). Cela changera-t-il un jour? Serait-ce mieux si c'est la Chine ou l'Inde qui prendraient la relève?
Quant à Kouchner, bravo de montrer qu'il n'est pas de bois en évitant la langue du même bois. En politique, il est extrêmement rare qu'un responsable se pose la question de savoir s'il est toujours sur la bonne voie. Cette semaine, en Belgique, le ministre de l'enseignement francophone F. Dupont a publiquement déclaré que la politique d'inscription pour favoriser la mixité dans les écoles qu'il essaie de mettre sur pied depuis deux ans est absconne. Bravo!

Apparemment, nous n'aurons pas la charlotte au chocolat de Céline et Charlotte. Faudra se contenter du Cheesecake de Sylvain, s'il est aussi bon qu'à Boston.
Céline: il est temps qu'homo sapiens sapiens mette ses colères au vestiaire et se contrôle mieux. On a tjrs tendance à trop exagérer nos différences, surtout via un clavier, au lieu de fructifier nos ressemblance, mais sans complaisance. J'ai trop vu de vulgarités sur les blogs et cela ne mène à rien.
Merci Anne (Sinclair) pour votre talent de modération. Comme je l'ai déjà dit lors de mon premier pas sur ce blog, son attrait est justement le ton modéré dans les échanges d'idées. Pourrait-on garder cet objectif? Je le souhaite.
Quant à savoir si on doit être de gauche ou de droite, cela est dépassé. NS est-il vraiment de droite? Sa gouvernance actuelle est carrément de gauche. Tout le monde a compris, à commencer par Barack Obama dont on attend l'impossible, que l'époque des idéologies est révolu. On gouverne par pragmatisme et de plus en plus au jour le jour et, comme les pompiers, en courant derrière les feux qui s'allument de partout et sans prévenir. Et on est forcé de chambouler ses plans, à commencer ses promesses électorales. D'ailleurs quelle est l'idéologie de la gauche européenne aujourd'hui? Puisqu'elle nous a promis de parler politique, peut être Anne S. nous dira qq chose là-dessus ...

@ attila : ai je vraiment dit que je parlerai politique? je ne suis pas sûre.
Tout ce que je peux dire, et cela fait partie de ce que nous remarquons à jouer au ping pong entre Amérique et France, c'est que nous n'avons pas la même histoire, et donc pas le même rapport aux idéologies. Notre pensée a été largement structurée par la Révolution et depuis, les notions de droite et de gauche- cela dit qui existent dans la pluaprt des pays d'Europe aussi - sont plus marquées qu'ailleurs où le sentiment national est plus fort que le sentiment d'appartenance à une école de pensée qui vuet avoir son explication sur le monde.

Quat a Sarko faisant une politique de gauche? Juste un mot: ne confondons pas la gauche avec interventionnisme. Mais je laisse Françoise vous répondre, elle fera cela très bien ;-)

14/05/2008

Le FART

Le mercredi 14 mai 2008 à 11:27, par attila Author Profile Page

On pourrait l'appeler ARTF comme dans un nouveau bloc ARTiFiciel. But what is in a name? (Romeo and Juliet)
Cette fois-ci, JA nous fait une vraie chute. Le malheur c'est qu'il a probablement raison. L'UE ne sachant pas où elle va (en ce jour, des euro-députés sont en visite à Bruxelles pour comprendre les problèmes belges et donner leur avis. Encore une fois (c'est ma chute à moi) ils ne seront entendus par personne et surtout ils ne seront pas à la hauteur du "problème"). Donc on tourne en rond sans une vision à long terme, à nous chamailler sur nos différences plutôt qu'à essayer de faire disparaitre ces différences.

Voici l'UE dans sa réalité actuelle: langage de sage, diplomatique, de bois? c'est au choix mais il y a de quoi se poser des questions quant à sa vision à long terme:
http://podaudio.rtbf.be/pod/LP-MAP-INV_L-invite_de_Matin_...

Le fart me fait penser au "pschit" de Chirac et surtout à une maison dont les quatre piliers seraient constitués respectivement d'acier, d'aluminium, de bois et de bambou. On peut donc douter de sa solidité, sans être des oiseaux de mauvaise augure. Le premier handicap d'une telle "utopie" (parce qu'elle en est vraiment un exemple) est la diversité culturelle de ces quatre piliers: quatre langues très différentes (quel est le Français qui se mettrait à apprendre le turc, une des langues les plus ardues au monde, proche du Finnois; et vice-versa pour toutes les combinaisons), quatre religions (catholique, protestant, orthodoxe et islam). Pour donner une petite chance à cette construction hétéroclite de tenir, il faudrait lui ajouter d'abord un toit qui serait constitué de la perfide Albion, ne fut-ce que pour sa langue et son whisky. Puis,  il ne faudrait pas oublier les murs pour tenir les piliers: ils seront constitués par les 25 pays de l'UE manquant au FART auxquels on ajouterait les pays du Conseil de l'Europe, les anciens pays de ex-URSS et les pays turcophiles. De cette manière, le FART, qu'il faudra rebâtiser vite autrement, aurait atteint la taille critique du milliard d'âmes pour jouer dans la cour des grands.

J'avais eu l'envie de demander à notre hôte (sans espoir de réponse) s'il savait que certains des fidèles de ce site qui l'avaient quitté sans préavis dont DrTAO, mais aussi d'autres,  lisaient encore nos commentaires, étant donné qu'il connait leurs IP. Ce n'est peut être pas nécessaire, et puis cela fait de la curiosité mal placée.
Sur ce, welcome back to DrTAO !


Le lundi 19 mai 2008 à 10:01, par attila Author Profile Page

@juan2008
Je crains, qu'à force de labourer trop ce blog, vous risquiez de vous emmêler les pinceaux: plus de 1200 ans séparent Attila de Louis XV et je ne vois pas où ces deux personnages apparaissent ensemble ici, ni votre allusion au déluge ...
Alors, pour vous distraire et vous faire souffler un peu, votre gentil commentaire que vous m'adressez et qui commence par "Bien vu !" me fait penser à une petite blague. Puisque vous m'aviez récemment posé la question "pouquoi fucker c'est bon" à laquelle j'ai répondu un peu brutalement et je veux m'en dédouaner, voilà:
Un évêque visite son diocèse régulièrement et lors d'une de ses visites à une paroisse, l'angelus de midi ayant sonné, le curé des lieux l'invite, comme il se doit, à partager son repas. L'évêque accepte avec plaisir et, lors du repas plutôt bourgeois pour un religieux, il ouvre les yeux bien grands lorsqu'il voit arriver une jeune fille bien tournée pour le servir. Dès le départ de cette belle créature vers les cuisines, l'évêque se retourne dicrètement vers son voisin de curé et lui demande: cette belle personne, j'espère vous ne l'avez pas touchée. Et le curé de répondre: même pas d'un poil. Et l'évêque, avec des yeux pétillants: bien visé !

Euréka! ça sonne presque comme Europa.
Ceci pour dire que cette nuit vers les trois heures, j'ai trouvé comment l'UE avance dans sa construction de façon positive et cela sans même qu'elle s'en rende compte, un peu comme Monsieur Jourdin faisait de la prose. Eh bien!, à défaut d'idée proprement européenne, l'UE se bâtit par mimétisme, par exemple:
        -le service minimum pendant les grèves: les belges (ou les français) disent cela marche bien dans tel ou tel pays, pourquoi pas chez nous?
        -le système d'enseignement: tout le monde a découvert que cela roule comme sur des roulettes en Finlande, alors pourquoi pas ailleurs?
        -la politique d'immigration: le pays X a une politique A, le pays Y une politique B, pouquoi le pays P n'aurait-il pas une politique q?
        -etc,etc ...
Il y a aussi les mauvais exemples à ne pas mimer, par exemple le système maffieux napolitain et son système de collecte de déchets; de même les politiques de traitement des problèmes éthiques, le port du voile, les origines catholiques de l'UE, etc, etc ...
Cette approche pragmatique est peut être meilleure que celle des bonnes idées purement européennes qui seront confrontées au véto anglais, polonais, espagnol, grec (Macédoine), etc, etc ...
Quelles bonnes idées nous apporteraient les Russes, les Turcs? Evidemment, comme il n'est pas nécessaire d'avoir une vache chez soi pour avoir du lait, nous pouvons aussi leur piquer ces idées éventuelles (gratuitement car elles ne sont pas brevetables) sans devoir les inviter dans ... nos lits. Ils font d'ailleurs de même pour nos idées.

Voici la réponse du berger à la bergère: puisque la France et les pays "latins" ont imposé  l"Union pour la Méditerranée", les pays "germaniques" avec la Pologne et la Suède en tête, ont soumis lundi 19 mai un projet de partenariat renforcé des 27 avec leurs voisins de ... l'Est. Je vous le disais, on fait de l'Europe sans s'en rendre compte.

Le mardi 20 mai 2008 à 13:39, par attila Author Profile Page

Voici un avis avisé:
http://www.lefigaro.fr/debats/2008/05/14/01005-20080514AR...
Mais savoir qu'après tant d'années de palabres, ni la Commission ni les pays membres de l'UE n'ont donné leur avis sur les conséquences de l'adhésion d'un aussi grand pays (qui serait le plus grand de l'UE) est tout de même interpellant. N'était-il pas vraiment possible d'établir en 1999 une feuille de route pour les négociations avec des verrous qui arrêtent définitivement les négociations dès que le candidat fait preuve de non respect de certaines conditions essentielles ?

Dans l'émission "Hard Talk" de BBC World du début de ce mois de juin 2008, l'invité était Robert Kagan, le très contreversé néo-conservateur, conseiller de G.W. Bush. Maintenant qu'il est devenu conseiller de John McCain en stratégie géopolitique, il propose de créer un "Front des Démocrates" pour faire face à toutes les menaces de "pays voyoux". Ce Front aurait pour mission de défendre "les valeurs universelles" de la civilisation. Pour lui, ni la Russie, ni la Chine ne peuvent faire partie de ce club fermé car ce sont des pays à régime autocratique. Ni évidemment l'Iran, la Syrie, la Corée du Nord, le Vénézuela, le Zimbabwé, etc. La Turquie en ferait partie (Sarkozy sera-t-il d'accord?) parce que membre de l'Otan. Mais la France pourait poser problème. Et cela a beaucoup de chance d'être mis sur pied rapidement que notre FART.