01/11/2010

Japon, Madoff, Somaie (JA)

 

Une pyramide aplatie donne un labyrinthe carré, sans issu. Qui mettre au centre et comment y introduire un fil d’Ariane ? Attali serait-il devenu Dédale avec sa mondialisation dont chacun évite de prononcer le mot au G20. Mais Dédale, malgré son génie, ayant échoué à cause d’une mauvaise cire, nous les Icare nous pourrions y perdre nos ailes si on n’y… »I care ». Pour le moment c’est Barack Obama qui est au centre du labyrinthe et crie « Yes we can » relayé par la nouvelle présidente du Brésil, mais la Chine ne semble pas prête à les entendre.

 

11:12 Écrit par attila | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.