30/04/2010

Moi contre Eux pour faire Nous: paradoxe

http://www.lexpress.fr/region/les-regionalistes-veulent-d...

Serions-nous condamnés à vivre dans les paradoxes pour survivre?

L'UE, combien de régions?  Quels coûts pour les gérer? L'exemple de la Belgique est devant nos nez et nous faisons semblants de l'ignorer jusqu'à ce qu'il nous pête à la figure.

En matière de langues, chaque réunion au sommet génère plusieurs fois la hauteur de la Tour Eiffel en papier! Google est assuré d'un avenir inépusable en offrant ses services de traduction, écrite et orale. Nous devrons bientôt nous promener avec un masque traduisant nos paroles dans la langue de notre interlocuteur. Ce sera notre burka technologique, logique non?

Savons-nous que le syndicat des traducteurs auprès de la Commission Européenne est le plus influant du monde et coûte des sommes astronomiques aux contribuables européens.

Bravo à la jeune journaliste Clara B. de s'attaquer à ce sujet très sensible pour le citoyen mais dont il manque cruellement de personnes politiques sensibles pour expliquer ses implications, le rôle du politique étant surtout de perdurer dans des slogans électoraux fallacieux.

Sur ce, je m'en vais vers l'Empire du Milieu qui nous fascinent tous et qui ne se préoccupe pas des problèmes régionaux pour devenir la première puissance du monde. Un jour, nous serons tous des chinois ...

10:19 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.