06/04/2010

Le déshonneur et la guerre (JA)

Il faut donc que les européens s'allient vite avec les Russes, les latino-américains et certains pays d'Asie déjà victimisés par l'hégémonie américaine pour avoir plus de voix aux FMI et à la Banque Mondiale pour faire venir les yankis à la raison et arrêter leur politique de prédateurs du monde. Il ne faut pas compter sur la Chine qui a partie liée avec les USA, et encore moins sur l'Inde qui n'est pas tout à fait réveillée  et surtout ne  se mouille pas avec des institutions internationales.

"la Banque Européenne d’Investissement, par exemple, peut très aisément mobiliser les ressources nécessaires pour faire reculer les spéculateurs." Alors qu'attend-elle pour offrir ses services et qu'attendent les pays participants pour y recourir. Cela crève les yeux!

La morale de cette histoire, comme celle des négociateurs avec le diable à Munich, est qu'il ne faut jamais céder sur les principes. Et dans des démocraties qui doivent beaucoup à la Grèce, pour que les principes démocratiques l'emportent sur les lois du marché, il faut limiter la puissance de l'argent sur le bon déroulement de la vie normale des gens car ce sont bien eux qui paieront les pots cassés. Voici un exemple de solutions :
http://mitworld.mit.edu/video/760

http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/04/13/le-fmi-...
Le nombre de millionnaires grecs déclarés est incroyablement bas (11), bizarre ! Et pourtant il y a pas mal d'armateurs grecs.

11:37 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.