23/03/2010

That's what change looks like (AS)

Dans mon journal quotidien je lis en première page deux titres côte à côte: "Où vont les 32 millions libérés pour les pompiers?" et "La première vraie victoire d'Obama". Mes neurones ont fait tilt et ont compris que les 32 millions d'américains profitant de la victoire d'hier vont voter pour le parti démocrate et pour son capitaine pompier BO pour les prochaines élections, à commencer par celle du mid-term. Je croise les doigts pour que cela arrive. Alors ceux des deux partis qui ont voté Nay auront des soucis à se faire. Mais c'est encore loin d'être gagné d'avance.
Pour rester dans les métaphores que j'ai la faiblesse d'aimer quand elles se révèlent véridiques, j'ai vu sur CBS un débat sur cette réforme. Le meneur du débat disait qu'il avait interviewé BO lors de sa visite en Chine (où les chinois l'ont humilié en le laissant de côté, ce qui lui donnait un peu de temps libre pour visiter la Grande Muraille en solitaire) sur les réformes en cours. Voici la réponse du POTUS: je vois les réformes en cours comme de gros avions qui font les ronds au-dessus d'un aéroport. Chaque fois qu'il y a une réforme adopté c'est comme si un gros avion atterrissait. Je ne puis m'empêcher de demander à notre hôtesse AS si elle avait cette même pensée en atterrissant à la minute même de l'adoption du Health Care? Si oui, vous savez ce qui vous reste à faire ♫♫♫♫♫♫♫♫

http://www.cbsnews.com/video/watch/?id=6323131n&utm_s...

11:10 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.