16/02/2010

Le Washington Post se paie la France (AS)

(Ce post n'étant pas passé le 14/2, je réessaie)
Voici une boulette pour la Saint Valentin qui tourne court et rentre la queue entre les jambes:

http://www.slate.fr/story/17323/la-fausse-histoire-de-mon...

Si on se met à se payer son voisin, on retourne aux jeux de bac à sable. Plus fondamentalement, cela pose la question de savoir qui d'entre le marché ou la démocratie l'emporte dans la bonne conduite des choses. Le marché, obnubilé par l'appât du gain, peut aller, dans un système non-régulé, jusqu'à vendre son âme ou, dans le domaine militaire, à vendre des armes qui vont être retournées contre lui en cas de conflit. Pour nous européens, plus que pour les américains qui ont toujours la hantise du "rouge", il est primordial que les russes re-deviennent nos amis du temps de Pierre Le Grand et même adhérent un jour à l'UE, avant les Turcs.

11:06 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.