16/01/2010

Superman ? (AS)

@AS, Françoise: Alors, qui a raison? Wait and see:

http://www.liberation.fr/politiques/06011581-le-ps-n-a-pas-su-etre-un-contre-pouvoir-a-l-ump

et:

http://www.liberation.fr/politiques/0101614142-europe-eco...

ou encore:

http://www.slate.fr/story/15805/peillon-une-chaise-vide-q...

et voici ce que serait le débat si Peillon était venu:

http://www.lepost.fr/article/2010/01/18/1894057_lapin-de-...

@ Attila : concernant Peillon, il a eu raison de ne pas se rendre à un tel débat. D'ailleurs, j'entendais que Martine allait rencontrer le président de France télévisions afin de parler de l'organisation un peu plus démocratique de tels débats. Donc il a réussi à un peu faire bouger les lignes. Il est certain également qu'il aurait peut-être été mieux de prévenir avant et d'avoir vu ça avec le bureau national du parti.

Attila, je suis d'accord: le refus du débat doit être exceptionnel et motivé - ce qui ne paraît pas le cas dans celui que vous mentionnez sur les nano technologies! sinon, c'est en effet le premier qui parle qui a raison.

Voici comment certains débats publics risquent de tourner dans le proche futur, parmi lesquels celui sur l'identité nationale. Marianne, lève-toi et offre ton identité à l'humanité entière avant que l'on en arrive à la situation de 1789:
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/01/nanotech...
A remarquer que le meneur du débat préfère continuer ceci sur le net que dans un auditoire, càd le virtuel l'emporte sur le réel. Tout un programme ... Cela ne veut-il pas dire qu'une nouvelle démocratie qui, à défaut d'être vertuelle, est devenu virtuelle ?

En voici un exemple:

http://www.rue89.com/marseille/2010/01/16/identite-nation...

Attila: Il manque un pilote, c'est sûr. Que celui-ci doive être un "tueur" ne me semble pas forcément ce qu'on attend de lui.

"La gauche, plus que la droite, pourrait reprendre cet héritage. Je devine Philippe (Séguin) grommeler et sourire en lisant cela." Jacques Attali sur son blog.
Et il aurait, ô combien, raison, à voir ce qui se passe en ce moment dans sa "nation" chérie. Le PS (les initiales du regretté, coïncidence?) a perdu les pédales et roule dans la choucroute tandis que la droite (UMP, FN) et les "divers gauches" qu'essaie de charmer V. Peillon (Ecologie, Modem, etc) se disputent déjà ses dépouilles. Car la manœuvre de Peillon, au lieu de redresser la barre, ce qui est le devoir premier de tout homme politique responsable devant son électorat car le pouvoir (notamment d'opposition) ne tolère pas le vide, a fait chavirer le navire. Bref, le spectacle est devenu lamentable et il manque un pilote pour distribuer les différentes identités perdues à gauche comme à droite. Il reste deux pilotes pour l'instant qui ont le contrôle de la situation: Nicolas Sarkozy et Daniel Cohn Bendit (même s'il n'est pas français et prétend ne pas se présenter aux élections en France) car ils sont les seuls "tueurs" comme dit ce dernier.
Au fait, pourquoi faut-il chercher ses identités? Comme disait Philippe Séguin avec son humour ravageur, "il suffit de nous distribuer nos portraits" ...

11:18 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.