24/11/2009

Voici venu le temps de "la guerre pacifique"

GOLISCHA
Analyse pertinente et juste du système. Dans le système capitaliste, le but c'est quand même de gagner un maximum d'argent au détriment des autres, tout ce qu'on leur donne en moins est en plus dans la poche. Analyse cynique ? Les humains sont fascinés par l'argent qui leur apporte le pouvoir et la richesse matérielle. Une majorité est intéressée (il n'y a qu'à voir le comportement des enfants lors d'une succession)L'ouvrier manifeste, critique"ceux d'en haut" mais ne pense qu'à devenir riche, c'est pourquoi il joue au loto et au tiercé, l'immigrant démuni risque sa vie pour venir s'enrichir en occident, il ne faut pas se voiler la face (même s'il y a des exceptions à tout cela ce qui ne change rien sur le fond). Alors comment s'en sortir ? faire que l'humanité vive dans de bonnes conditions ? construire un monde juste, plus fraternel et moins égoïste ? Je veux croire que cela ne se fera pas sans l'impulsion d'hommes de bien . Je sais qu'il est utopique de parler de gouvernement mondial (comme il était utopique de parler de président de l'Europe il y a un siècle)mais dans les milliards d'individus peuplant la planète nous pouvons trouver des centaines d'hommes (et de femmes !) de bien, je pense à MANDELA, à OBAMA ...Et puis on pourrait commencer par la proposition d'ATTILA !)

Extrait d'interview de DSK dans Le Figaro du 24/11/09:
" Vue d'Europe, la situation des changes n'est-elle pas pire ? l'Europe a la reprise la plus faible et la monnaie la plus chère…

Ce sont en tout cas les Européens qui se plaignent le plus de la valeur de leur monnaie. Le FMI considère également que l'euro est sans doute un peu fort, mais il est très difficile de déterminer de façon incontestable la valeur d'équilibre des devises. Les Européens doivent cependant mieux affirmer leur stratégie économique s'ils ne veulent pas laisser le couple sino-américain dominer le débat mondial des vingt prochaines années."
Tant que le taux de change des principales monnaies est laissé au bon vouloir des banques centrales individuelles et non à un organisme mondial tel le FMI, pourra-t-on jamais redresser la situation ? En tout cas, il faudrait empêcher le mariage à deux sino-américain et lui préférer celui à trois (+Euro) ou plus, si affinité (Inde, Brésil, Russie et plus tard Afrique Unie où résiderait notre avenir). Barack Obama pourrait-il devenir le chef d'orchestre de cet ensemble hétéroclite ?

Il faudrait surtout veiller à ce que cette "guerre pacifique" ne devienne un remake de "la guerre du Pacifique". Rien n'est moins sûr ...

L'Amérique a intérêt à ce que le dollar soit sous-évalué pour doper ses exportations partout, y compris en Chine, et faire fondre ses dettes de 800 milliards de $ vis-à-vis de celle-ci et ainsi la rendre fragile la forçant à céder sa place dans le G2 ... à l'Inde?; la Chine n'a pas besoin de surévaluer son yuan pour ralentir ses exportations vers les EU et ailleurs comme le voudraient ces derniers, même si le harakiri est d'origine asiatique.
Quid des "valeurs universelles" clairement demandées à la Chine par Obama ? Ces valeurs ne sont pas reconnues par les dirigeants chinois pour des intérêts évidents et égoïstes, à court terme. Mais le peuple, majoritaire, dans sa sagesse multimillénaire, peut-il les ignorer, à long terme ? Le succès populaire le BO en Chine, et ailleurs, peut bouleverser les situations d'apparence acquises, à très court terme. Wait and see ...

09:38 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.