13/11/2009

Une prison à Singapour (AS)

Au PS, pour celle qui prône la "Fraternité", la gué-guerre fratricide est bien partie:
http://www.liberation.fr/politiques/0101602922-segolene-r...

Et:

http://www.rue89.com/2009/11/15/un-debat-sur-lecole-ou-su...

Peillon aurait du engager des gardes singapouriens, surtout s'ils sont pour rien!
Il y a dix jours, à Paris, tout-à-fait par hasard (sinon on va me prendre pour un fanfaron), un des jeunes loups du PS est venu prendre place à côté de notre table au petit-déjeuner avec un conseiller. Un autre est venu les rejoindre qq minutes après. Involontairement, vu le niveau sonore pris par l'homme politique, nous entendions toute la teneur de la conversation que, évidemment, je ne vais pas dévoiler ici. N'empêche que cela mettait en lumière toutes les querelles qui empoisonnent ce grand parti actuellement. Ça va chauffer en mars et après ...

Françoise, vous avez raison: "la façon dont on traite les prisonniers en dit long sur un pays". C'est en effet un critère. Evidemment, il n'est pas suffisant pour juger un pays (je ne le prétendais d'ailleurs pas), et il ne faut pas tomber dans l'excès contraire: on peut aussi bien traiter les prisonniers parce que, comme dirait Attila, c'est conforme à une certaine éthique de l'ordre.
Quoiqu'il en soit, les choses sont toujours plus compliquées qu'on ne le croit:j'aimerais bien de temps en temps voir les choses en blanc et noir, parce que c'est plus simple, plus confortable. Mais la réalité est complexe, les idées reçues nombreuses, et ce qui ne correspond pas complètement avec nos critères de République d'Europe de l'Ouest n'est pas forcément à rejeter.

L'excès de l'ordre (de la propreté ou de toute autre chose) nuit à l'ordre. Arrêtez ces singas pour rien:
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/portfolio/2009/11/14...

... quelle empathie.
Bon retour à DC ou Paris?

AS: on comprend pourquoi vous admirez Simone Veil, elle qui a visité tant de prisons et avec quel empathie.

14:43 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.