26/09/2009

Bienvenue à Paris (AS)

hé oui, Attila, entre le souper des dames du G20 (quoique le musée Andy Warhol devait être bien)et la soutenance de thèse de ma belle-fille, pas à hésiter une seconde! Mais j'irai au Canada pour le prochain G20!

Ainsi donc je serais le seul à croire que notre AS d'hôtesse de l'air était retournée à Pittsburgh ces deux derniers jours? Shame on me, je ne serai jamais détectif.
Ainsi donc seule une femme est capable de laisser tomber un G20 càd toute l'humanité pour soutenir sa belle-fille dans une thèse?
Ainsi donc une autre femme est capable de s'acharner pour porter un enfant, fruit d'un amour mental dépourvu d'un acte sexuel créateur, pour le projeter dans un futur inconnu d'elle.
J'avoue que cela me laisse perplexe et n'ayant pas de solutions, je me demande s'il faut explorer les avancées technologiques qui nous ont amenés à ce stade ou les abandonner pour se tourner vers l'hindouisme, source des religions, pour interroger Shiva et l'interprétation du lingam.
Enfin, cela me fait penser au poème de Lamartine dont Anne nous a mis en mémoire pour en extraire l'alexandrin:
"Un seul être vous manque et tout est dépeuplé".
Cela s'applique à Pittsburgh ou à Paris. Mélo, mélo quand tu nous tiens ...

12:40 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.