13/09/2009

Ô temps, suspends ton vol

Ayant logé cet été dans une chambre attenante à la "Suite Lamartine" de l'Hôtel de Bougogne à Cluny, bâti sur les ruines de l'Abbaye, la plus grande construction du monde chrétien jusqu'à l'apparition de la Basilique St. Pierre de Rome construite justement pour relever ce défit, j'essaie d'imaginer comment ce grand poète aurait pu re-écrire Le Lac en voyant de sa chambre ce véritable "ground zero" qu'est devenue l'Abbaye et dédier son œuvre non pas à sa bien-aimée mais à des milliers de victimes innocentes. Il y a de ces événements qui laissent même un poète sans mot ...et pourtant Victor Hugo mis en poème la bataille de Waterloo.

http://www.hotel-cluny.com/pages_fr/hotel.php

http://www.slide.com/s/upd1C4YQ1T_XBY_3MbRCjPNAvb2jc3cz?dir=1

17:55 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.