23/07/2009

Il joue gros, le Potus

Attila , Sélène: vu l'état de la situation dans la gauche, je pense en effet que Nicolas sarkozy doit être en ce moment très optimiste sur la suite ... Mais en politique, les choses changent vite...

Quant aux hypothèses "marc de café" des journalistes... Heureusement que je ne vois pas "c'est dans l'air", j'aurais "bouillu": quels délires! Peuvent pas réfléchir sur des sujets sérieux plutôt que de jouer au bonneteau et dire n'importe quoi? car c'est vraiment du n'importe quoi....!

Supposons, pour un instant, que le sujet de ce billet soit: il joue gros, le Pof (President of France).
Puisque la direction du PS n'est pas capable de faire passer un message assembleur aux militants de base, il faudra peut être faire appel à des outsiders tels que Jacques Attali, Bernard-Henri Lévy, Christophe Barbier ou même DSK puisqu'en congé forcé du parti pour élaborer ce message. Mais qui pourra vraiment le porter politiquement? Comme l'a dit Daniel-Cohn Bendit à François Bayrou "il faut être un tueur pour être président", alors il ne reste que ce dernier même s'il nie ne pas se présenter en France ... ou bien NS et alors les jeux sont pipés définitivement. C'est désespérant!
http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resu...
Sur ce, je me retire de mon clavier pour qq semaines, loin de toute civilisation.

Les vieux démons sont de retour au sud des EU: racisme, nazisme, extrémisme d'avant les années 60. Voilà le vrai grand défi qui attend BO et qui va peut être le transformer. Car cela pourrait remettre en question tout ce que l'Amérique a pu mettre sur pied avec courage depuis ... le Civil War:
http://mediaserver.rtbf.be/sites/rtbf-media/themes/rtbfme...
La gouvernance bottom up pourra-t-elle y survivre en mobilisant le vrai peuple américain? C'est ce qu'on peut lui souhaiter.

10:59 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.