15/06/2009

Les vices du capitalisme

Comme la démocratie, le capitalisme est-il le pire des systèmes économiques après tous les autres comme le dirait peut être Churchill ? On est tenté de le croire.

En effet, le capitalisme, pour réussir et survivre, doit procéder par des méthodes pas tout-à-fait catholiques mais plutôt cathodiques. Ainsi:

- les publicités souvent à la limite du mensonge pour rendre un produit plus blanc que blanc

- les méthodes agressives de vente prônées par des écoles spécialisées

- les méthodes de marketing bien orchestrées et à vues unilatérales, n'admettant aucun échec

- les débordements qui s'en suivent sont éffarants:

      - le succès de la chanteuse écossaise Susan Boyle n'était que du chiqué bien huilé par la chaîne de TV ITV

      - la loterie belge faisait croire au public ignorant que des gagnants fictifs et inventés pour faire rêver le joueur lambda avaient empoché des gains faramineux. En plus, cet organisme public volait carrément des billets gagnants pour se les attribuer, en faisant croire au gagnant qu'il a perdu

Un capitalisme moral est-il possible ? Avec limitations des gains de patrons ripous, des fruits, des légumes, de la viande aux couleurs moches mais naturelles, des filles non-filiformes et rondes naturellement, des pubs qui disent la vérité ...

Ou bien, capitalisme rime-t-il avec mensonges et optimismes à tous crins ? Ou  tu rêves ou tu crèves ...

 

 

09:47 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.