08/04/2009

La Turquie et l'Europe

Chère Anne, je vous avoue, en vous demandant de le garder pour vous, que mon péché mignon est: l'utopie. Car qqun (De Gaulle, je crois) a dit que rien de grand ne s'est fait sans utopie.
"Mon" plan pour l'Europe est évidemment à long terme, dans une perspective d'une gouvernance mondiale, d'abord multi-polaire pour finir en un gouvernement unique, avec les mêmes valeurs partout. Vous l'avez relevé sans doute, ce plan se donne les moyens de prendre en main la gestion de la Méditerranée, des ressources d'énergie fossile, de l'agriculture, de l'eau potable, de la pollution, de la déforestation. Que ces visions à long terme ne soient pas du goût et des intérêts américains, cela se comprend. Mais une Europe qui n'est pas maître chez elle en se donnant les moyens, autant l'oublier. Ainsi conçue, l'Europe du XXIIéme siècle sera la mieux "armée" pour constituer l'hyper-puissance la plus importante. Elle pourra alors tranquillement inviter les autres puissances qui se seront formées à la rejoindre pour mettre au point le Nouveau Monde Global. Entre temps, il faudra qu'homo sapiens sapiens ait fait des avancées pour éliminer tout ce qui a divisé le monde, càd les croyances, les langues, les races.

Alors Attila, vous nous dépassez tous! mais je suis assez d'accord avec vous, sauf qu'à être trop ambitieux, on n'arrive pas toujours à ce qu'on souhaite.

Bien que foncièrement contre l'entrée de la Turquie dans l'UE pour toutes les raisons déjà décrites ci-avant et pour une plus personnelle, voici la carte de l'Europe future dont je rêve :
http://www.google.be/imgres?imgurl=http://freepages.genea...
Car je ne voudrais pas d'une Europe ouverte à la Turquie sans l'être à la Russie ni à l'Afrique du Nord. Ainsi le nouveau continent serait composé de quatre parts: l'UE actuelle majoritairement chrétienne, la Russie orthodoxe, la Turquie et l'Afrique du Nord musulman. La population totale serait alors d'environ 1 milliard, càd du même ordre de grandeur que la Chine et l'Inde. Bien sûr cela reste une vision utopique mais il faudrait déjà l'envisager et même en agenda avant de s'engager plus avec la Turquie qui ne finira jamais de nous surprendre par sa prise de position pas toujours "catholique".
Ah si Mustafa Kemal était là! Le jour où Kemal Kilicdaroglu, leader de l'opposition laïque au physique de Gandhi, reprendra(it) le pouvoir, peut être l'espoir deviendra réalité. Ce n'est encore qu'un rêve, malheureusement. Nous avons déjà vu les Empires Romains d'Occident et d'Orient co-habiter.

 

11:51 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.