08/03/2009

De Paris

@Céline: heureusement vous ne lisez pas non plus les réponses qui vous sont adréssées, car vous auriez vu que j'ai écrit "cent" au lieu de sang ci-dessous. Ouf !

@ Attila : vous avez raison. J'ai fait une faute de frappe en tapant un t au lieu d'un n !!! Il faut dire que je ne me relis jamais et que le thé, c'est drôlement mieux que la haine. Non ?

Le cinéma, pétrole de l'Afrique:
http://www.lesoir.be/channels/cinema/cinema-le-festival-p...

@Céline, mon arrière, arrière, ...pppf
"les liens du sang ne mettent jamais" voyons, corrigez-moi cette faute que je ne saurais voir ! Mon sang à moi ne saurait mentir avec Lucy. A moins que vous ne désiriez mettre votre sang, càd le mien, qq part ...en dépit de mon plein gré, comme dirait le cycliste.

@Céline
En Belgique francophone, ppp veut dire: partenariats publics-privés:
http://www.lesoir.be/actualite/belgique/54-ecoles-seront-...
Dépêchez-vous de faire breveter votre "ppp" car je suis sûr que l'administration de la Communauté Française de Belgique n'est du genre à se préoccuper de brevets.

Rédigé par: attila |

@Céline et Jog:
En tant que père putatif de Félicie sur ce blog (post du 17/2/2009 à 10:05), je revendique donc le droit de paternité de Lucie qui m'est d'ailleurs très proche de même que l'Ethiopie qui l'abrite. Pourvu que Darwin ne m'entende pas ...

Pauvre Lucy, elle n'a pas eu de succès à Seattle:

http://www.nytimes.com/2009/03/19/arts/artsspecial/19bust...

@ Attila : vous vous interrogez sur Jog devenu Yoda (grand maître Jedi) ? Permettez-moi de vous apporter ici quelques éléments de réponse.

Mon petit papa Jog est né voici très longtemps sur une lointaine planète située dans la galaxie Délirius, communément surnommée la galaxie du Dingo (du nom du chien sauvage d'Australie).
Son père, Yoda, eut toutes les peines du monde à lui inculquer les bonnes manières et le garnement, las sans doute des remontées de bretelles aussi fréquentes que les leçons de morale, prit un jour son pantalon et...ses bretelles et partit à l'aventure dans un vaisseau spécial...non, spatial. Oui, Attila, le jeune Jog d'alors s'est barré, sans la barre sur le thé (bien qu'il soit très friand aujourd'hui des barres chocolatées dans le thé), laissant son père amer et sa mère inconnue, ben...euh...toujours dans l'ignorance.
C'est ainsi qu'en l'an de grâce 3 201 998 avant Jésus-Christ, il posa ses bretelles et ses pantalons sur notre bonne vieille Terre. Il serait bien allé plus loin mais il n'avait plus de carburant !!!
Il chercha du nord au sud et de l'ouest à l'est une station service pour le dépanner mais ne trouva rien.
Enfin, quand je dis rien, en fait, j'exagère. Il trouva Lucy, quelque part en Afrique (dans un pays aujourd'hui appelé Ethiopie). Il en tomba fou amoureux ! Elle avait tout pour lui plaire, Lucy : cheveux longs et bruns, des poils partout (comme lui !), elle mangeait avec ses mains des aliments crus (comme lui aussi !), ne se lavait jamais (pareil que lui !). En somme, elle était sa moitié. Il lui fit plusieurs enfants et Lucy, sa douce, mourut un jour. Jog fut longtemps inconsolable, lui qui avait hérité de ses ancètres le pouvoir de vivre éternellement.
Vous connaissez sans doute, Attila, la légende de Mathusalem, n'est-ce pas ? Et bien, figurez-vous que cela n'est pas une légende ! Celui qui se fit appeler Mathusalem était en réalité...mon petit papa putatif (en abrégé, dites ppp. C'est plus facile et, promis, ça ne sent pas le gaz !).
Il traversa donc tous les millénaires, pour nous retrouver aujourd'hui ici, sur ce blog.

Quel but poursuit-il, demandez-vous ? Etre aimé. Car oui, mon ppp est très timide et, avec son physique peu engageant il est vrai, il n'inspire pas les plus beaux sentiments dès le premier abord. Ni le second, d'ailleurs. Il faut en moyenne 50 années terrestres pour commencer à l'apprécier. Il en souffre. Oui, monsieur, mon ppp souffre tous les jours de ne pas être aimé à sa juste valeur. Alors, pour ne point le montrer, il joue de la dérision, usant à l'envi les vocables qu'il apprit jadis à un certain monsieur Dard.
Toutefois, il est humble et n'avoue jamais avoir écrit ou composé des chefs-d'oeuvre tels que "Félicie" pour Fernandel, hommage tardif à Lucy. Il laisse la gloire à d'autres, se satisfaisant de régaler ici ceux qui aiment à lire ses histoires insensées.

Voilà, cher Attila, l'histoire condensée de mon ppp. Je me tiens à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

@ Mon ppp : pardon d'avoir, ô sublimissime pater noster putatif, dévoilé un peu de votre histoire. Dois-je aller au coin (de la rue) ? Suis-je privée de dessert ? Au fait, pourriez-vous m'enseigner, ô puits sans fond de science, le sens du mot putatif ? Ce mot, écrit par votre main, est-il grossier ? Car si oui, vous avez fait une faute d'accord, mon ppp. Avec toute mon affection, votre bien chère fille.

J'ai une quinte flush Attila !

Elle pourrait être royale mais par les temps qui courent...
Faut pas Attila s'inquiéter, la faculté s'occupe de moi et de mes facultés!
Quand à vous intriguer...Tout être est une intrigue....Mais trop souvent nous ne sommes que de piètres Sherlock Holmes!

Bon dimanche Attila.

Je rejoins Blaise pour vous souhaiter Bons Vents et un séjour instructif sur mon continent. S'il y a un mot que je désirerais que vous portiez en vous comme messagère du monde "civilisé" vers celui "en voie de civilisation", c'est le mot "survivre". Darwin dont nous venons de fêter le bi-centenaire de la naissance, a dit "the survival of the fittest" et n'a pas précisé que cela s'applique à l'être vivant en général, pas à l'homme ou umo sapiens sapiens. Car l'homme a besoin de vivre et non de survivre.
A l'heure où une grande partie de l'humanité se contenterait d'avoir juste assez à manger et à boire, l'Afrique en tête mais aussi l'Asie (les khmers rouges n'arrêtent pas de me hanter ...), l'objectif du FMI doit être d'amener l'humanité à une vie digne, où au-delà du nécessaire matériel, l'homme puisse accéder au plaisir immatériel: éducation, culture, développement personnel. Qui parlait de musique il y a quelques jours ?

Ce Jog devenu Yola commence à m'intriguer ou même dirai-je à m'inquiéter. C'est sûr tu as des talents musicaux et littéraires, mais quel est ton jeu Jog ?


10:05 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.