08/02/2009

L'élection essentielle

De retour de qq semaines au Laos et au Cambodge, en lisant ce post de JA, ma première pensée va à cet événement passé inaperçu: la prise de position de Ban Ki Moon lors de son passage dans la région disant qu'Israël devra répondre des destructions causées aux dépôts de l'UNWRA. Voilà une déclaration claire de l'homme véritablement le plus puissant du monde. Cela augure-t-il un vrai changement dans la prise en main de la gouvernance mondiale ? Il faut l'espérer. La solution du conflit israëlo-palestinien ne pourra se faire que sous l'égide des Nations Unies.

Après un périple de qq semaines au Laos et au Cambodge et fait qq heures de promenade sur le Mékong, je me remets péniblement à digérer les événements européens et d'outre-Atlantique. Vu nos différences de mentalité, je me demande si nous vivons vraiment sur une même planète. Ces pays d'une modestie incroyable comparée à notre arrogance nous interpellent. Ce monde est-il gérable de façon uniforme ?
Au Cambodge surtout, même si le motif principal d'une visite de ce pays reste le site d'Angkor, on ne peut s'empêcher de parler et penser au génocide des Khmers Rouges de 1974-79 dont le chef Pol Pot, pseudonyme de Politique Potentielle, est mort dans son lit. Le procès de ce régime sanguinaire n'a toujours pas eu lieu. Si on laisse le déroulement aux seules mains cambodgiennes, le risque est grand pour que rien n'en sorte car la grande majorité de ce peuple bouddhiste est contre la vengeance. Dans ce pays, il est courant de rencontrer des médecins, infirmiers soigner les bourreaux de leurs proches, en parfaite connaissance de cause. Qu'en faut-il penser ? Nos lois du talion sont-elles meilleures ? Ghandi a-t-il eu tord ou raison en prônant la non-violence ?

@ephedrine qui me demandait mon avis sur la non-violence, avec un peu de retard, voici ce que j'ai écrit à ce sujet sur un autre site:
"Ghandi a sûrement retardé l'indépendance de l'Inde de 15-20 ans à force d'avoir suivi une voie de passivité. Une position ferme de son parti au début des années 30 aurait bouté les anglais dehors et aurait mis l'empire britannique à genoux à l'entrée de la Seconde Guerre mondiale. Son geste a certes contribué à sauver les Alliés mais a humilié l'Inde, au moins 15 fois plus peuplée que son colonisateur à l'époque.

Quant à Kieu San Panh, il semblerait qu'il soit déjà mort, à vérifier ...

Ce qui est révoltant c'est cette attitude bouddhiste qui veut croire à la ré-incarnation et donc à l'éternel retour. Le malheur est qu'en agissant ainsi on fait fi de la mémoire des victimes de Pol Pot. Il faut du courage pour visiter le Musée du Génocide de Tuol Sleng et le Camp de Choueng Ek. La manière dont étaient organisées les interrogatoires, les tortures et les mises à mort collectives dont les cris (interdits!) étaient couverts par des hauts parleurs ...Figurez-vous que le visiteur se rend compte, mais trop tard, que sur le parcourt du site, il est obligé de marcher sur les os des victimes et sur leurs vêtements de plus en plus nombreux ... Horrible.

Quelques instants après avoir quitté le Musée du Génocide, nous croisons sur notre route un troupeau de vaches, de bœufs, de taureaux numérotés en grand. On nous apprend que nous sommes à côté d'un abattoir et que ces bêtes y vont "la tête haute". J'ai particulièrement admiré le taureau n°46 qui a fini probablement sur des assiettes de touristes comme moi. Les victimes de Pol Pot n'étaient pas traitées différemment que ces bovidés ...

Sur cette base, il n'est pas possible de parler de TPI ou Cour de Justice Internationale qui serait la même à l'Est ou à l'Ouest. Pourtant, la vie humaine doit avoir la même valeur partout. Et l'homo sapiens sapiens est le seul mammifère qui ne peut pas se satisfaire de survivre mais a besoin de vivre pleinement sa vie, physiquement et spirituellement: alive and kicking. On ne peut donc se résigner à ce qu'il soit éliminé purement et simplement: il y a nécessité de faire son deuil par la justice.
Oh! croyance idiote quand tu nous tiens, ce sont toujours les plus ignorants qui paient. Notre Pape nous en prépare quelques-unes de ces vérités révélées et de contre-sens. Pourvu qu'il tombe dans la trappe ...
A Angkor, on ne peut s'empêcher de croiser André Malraux, notamment quand on voit la statue de la déesse en grès rose, à Banteay Srei (la "citadelle des femmes"),  qu'il a volée et qui est remise en place, après avoir perdu sa belle tête dans l'aventure. J'espère que l'histoire donnera tort à Malraux qui a dit que le XXIème siècle sera religieux ou ne sera pas."

@sens, votre propos est plein de sens; mais, malheureusement, le monde est insensé !
Pourquoi croyons-nous encore que le citoyen lambda est raisonnable devant l'urne quand nous savons bien qu'il est surtout guidé par des positions émotionnelles et qu'il est influençable à merci ? Ne pouvons-nous utiliser notre intelligence pour établir des règles qui, au préalable, excluent certains résultats incohérents et contraires aux objectifs de gouvernance à long terme des pays ? Car il y a des partis qui agissent impunément à contre-courant (ex. Israël Beiteinou) et qui gagnent les élections hauts les mains. L'exemple de la Belgique frise le ridicule où des partis qui veulent la mort du pays sont sur le point d'emporter les suffrages et d'être ainsi choisis par le Roi pour le dirige

17:27 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.