16/01/2009

Décidemment, je ne me fais pas à la bureaucratie américaine

Mon anecdote à ce sujet date de 1966 à Los Angeles où je suis allé travailler chez Hughes Aircraft pour six mois mais cela a duré jusqu'à fin 1969, avec un bref retour en 1968. Je présente mon permis "International" belge sur lequel le préposé met un tampon: "Not valid in California". Je l'ai toujours ce permis, éternellement valable (vive la Belgique où tout le monde avait son permis, sans aucune connaissance requise).
J'ai donc du passer tous les examens, théoriques et pratiques. Après avoir réussi, je me présente pour retirer mon permis. Alors je pose pour la photo officielle, un peu distrait. A ce moment, le photographe de service me crie: "say fromage!". C'était le meilleur rire que j'ai fait et j'ai toujours ce permis californien. En Californie, même les permis des autres états américains ne sont pas valables.
PS: Il y a plus de quinze ans que les examens théoriques sont automatisés en Belgique, premier pays en la matière, dont la France essaie de s'en inspirer, dixit le JT de TF1 il y a qq jours.

 

15:14 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.