10/09/2008

La Wallonie Française ?

"...la France devra bientôt dire publiquement que, si, par malheur, la Belgique venait à se défaire, cela pourrait etre de son intérêt d’accueillir la Wallonie ..." c'est presque une citation du Général, à ceci près que Lui a dit : "que si les Flamands rejetaient les Wallons, ..." ce qui est plus près de la réalité.
Le problème belge, pays artificièlement créé par les vainqueurs de Waterloo, devrait trouver sa solution de l'extérieur, par l'Europe et par la France en première ligne. Evidemment, après avoir demandé l'avis aux intéressés. Les Wallons comprennent de plus en plus qu'ils ont une chance d'avoir un grand frère qui leur tend les bras ("je vous ai compris", aurait dit le Général), tandis que les Flamands, dont les Hollandais ne veulent pas notamment à cause de différences religieuses, risquent de devenir orphelins et auront, comme tout candidat, à faire leur demande d'adhésion à l'UE en tant qu'état. L'issue de cette candidature est loin d'être acquise si les partis en flèche de l'extrême droite actuelle prennent le pouvoir, ce qui est le scénario le plus vraissemblable.

De Gaulle sur la Belgique et la Wallonie:

http://forums.lesoir.be/index.php?showtopic=2302

http://www.charles-de-gaulle.org/article.php3?id_article=...

"Hé ! bonjour, Madame du Pinson.
Que vous êtes jolie ! que vous me semblez belle !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ce blog. "

Le silence assourdissant de ces ramages ... vite un échantillon de la voix de Mimi sur ce blog !


  > Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie.
[Blaise Pascal]


Ces caquetages ressemblent aux échanges de noms d'oiseaux que se lancent flamands et wallons dans les assemblées, càd des dialogues de sourds qui bloquent toute avancée raisonnée. Ce n'est pas un exemple à suivre.

Agression, humiliation, polémique, etc : gros mots. J'ai été surpris de constater que dans les citations, sous la rubrique humiliation on trouve essentiellement des femmes (ex. evene.fr):

http://www.evene.fr/citations/mot.php?mot=humiliation

"J'ai réussi tous mes entraînements...." voilà !
Bravo Mimi et connais-toi toi-même, càd sois stoïque.
Courage pour la suite.
Quant à la Belgique, pays d'auto-dérision et de surréalisme, elle nous réserve bien des surprises. A quand la "France Wallonne ?"

Comme dit mon ami Cyrano2008, j'ai bcp écrit sur la situation belge sur mes nombreux blogs, raison pour laquelle je me suis mis un peu en retrait pour m'occuper de mon autre dada, le LHC du CERN dont j'attendais le débat ici mais que d'autres sites ont repris. Ce n'est que le début, attendons donc.
Après ce crêpage de chignon hors de propos mais récurent, revenons à nos moutons wallons et suivons les débats et les sondages étonnants menés par la RTBF et le journal Le Soir ce jour avant qu'un autre sujet ne vienne balayer cette joute inégale entre un coq et un lion:

http://www.matinpremiere.be/


Clicker sur "Ecoutez en direct" à gauche de la page.

Les chiffres ressortant de ce sondage sont tellement tous azimuts et inattendus que le suréalisme belge s'est encore dépassé. Cela m'étonne que la question de "France Wallone" n'y figure pas, encore. Attendons donc.

Et voici le lien au journal Le Soir:
http://www.lesoir.be/la_une/index.shtml

Comme le dit l'édito du Soir, "l'identité citoyenne est à géométrie hautement variable. Elle est bigarrée, multiple, ouverte à la fois sur le local et sur le global." Chaque belge est à la fois régionnaliste (clocher-phile) et européen (mondialiste). Il y a donc paradoxe, donc de la vie, qui n'est pas un fleuve tranquille. Comme dirait mon Général, en sautillant sur sa chaise, "Europe, Europe", il ne suffit pas de dire à nos petites "têtes blondes", "Apprenez les langues, Apprenez les langues" sans se soucier des dégats énormes, sans essayer de se mettre à leur place, et de l'inutilité de tels gestes dans un processus d'integration européenne et mondiale plus tard. Les politiciens flamands n'arrêtent pas de dire aux francophones d'apprendre le flamand et ne sont pas intellectuellement capables de comprendre que cela ne sert à rien. On ne peut pas forcer quelqu'un de parler une langue, cela fait partie de nos libertés et nous sommes libres de gérer l'emploi de notre temps.

Tout ce qui est excessif est insignifiant.
Puissent les membres de la N-VA et le bruxellois flamand (minorité la plus protégée du monde) invités à la table des négociations communautaires comprendre cet adage. Amen.

La tactique du politique est d'une simplicité incroyable: dans toute négociation, il faut constamment essayer de faire basculer le centre de gravité vers son camp. Pour cela, il faut continuellement jouer de l'empathie. Cette règle est aussi valable pour toute relation avec autrui. Or, en Belgique, le parti séparatiste miniscule NV-A qui fait danser le régime à sa baguette depuis 15 mois, vient de s'excluire lui-même des négociations pour avoir ignoré cette règle simple. Pratiquer de l'empathie ne veut pas dire qu'il faille répondre toujours par "oui, oui" à l'autre mais de rester sympathique à l'autre, en toute circonstance même si l'on est en désaccord.

Les sondages sur le rattachement de la Wallonie à la France vont de 1% (résultat des élections) à 49%, en passant au dernier sondage du Soir et la RTBF qui donne 9% maintenant et 15% dans 15 ans des wallons favorables. C'est du n'importe quoi.

Comme il fallait s'y attendre, la N-VA est mise à la porte des salons de négociations, avec deux coups de pied au derrière, qui est en deux parties comme chacun sait, donnés simultanément par le gouvernement fédéral et celui de la région flamande. Reste encore le dilemme Leterme: tout le monde sait que cet homme a largement démontré son incapacité à gouverner la Belgique. Alors, qu'est-ce qu'on attend pour le titriser ou le vendre aux enchères: Premier Ministre n'ayant presque pas servi, état quasi neuf, prêt à améliorer sa connaissance de l'afrikaans (proche du flamand). Afrique du Sud, saisissez cette occasion unique, vous qui avez écarté Thabo Mbeki pour manigance judiciaire.

Et patatras! La Belgique a sorti sa carte du suréalisme, dans le littéral:

http://podaudio.rtbf.be/pod/LP-MAP-INV_Invite_Matin_Premi...

12:03 Écrit par attila | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.