02/07/2008

Le chas de l'aiguille

Le mercredi 02 juillet 2008 à 17:50, par attila Author Profile Page

En économie capitaliste, c'est comme en aviation: il faut toujours voler et garder le cap. Sinon c'est la chute. Donc pas d'inflation, de deflation, de stagnation, de stagflation, de statu quo et surtout pas de décroissance, mais toujours plus.
En botanique, si on est sadique comme les japonais, on peut garder un statu quo pour empêcher la croissance des arbres par la technique des bonzaï. Mais on n'a pas encore essayé d'appliquer cette technique à l'être humain: càd l'empêcher de grandir en limitant son alimentation et de s'enrichir en limitant ses revenus. C'est à creuser ...

Si tout le monde sait pertinamment que la BCE va augmenter son taux directeur d'un quart de pourcent aujourd'hui pour contrer l'inflation galoppante, ce n'est plus du jeu. Cela veut dire que n'importe quel quidam peut jouer au spéculateur et enfoncer encore plus notre économie dans la gadoue. Alors le pilote peut quitter son cockpit et l'avion s'écraser. Vite, mon parachute!

17:51 Écrit par attila | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.